En raison de notre départ en début d'après-midi, les soins ont été avancés au matin, ce qui nous dispense de musculation et d'aquastretching. Les soins sont très similaires à ceux du deuxième jour, hormis le massage par une kiné, qui me fait un bien fou. Il faudrait que j'essaie de temps en temps ;-)

Après ces quatre jours de footing, musculation, stretching et soins de thalasso, l'heure est venue de dresser un bilan sommaire.

D'abord, ce type de séjour coûte une petite fortune, et je doute fort que le gain éventuel soit d'un bon rapport "qualité"/prix.
Mais, passé ce détail bassement matériel (soupirs...), qu'en est-il des bienfaits pour l'organisme, en vue de la pratique de la course à pied ?
A priori, aucun des soins suivis ne devrait m'être néfaste (hormis peut-être les jets un peu violents qui m'ont pas mal "cassé").
Certains autres, comme la pressothérapie ou le massage kiné, m'ont donné l'impression d'être directement efficaces.
D'autres, tels que le Thalaxion, me sont apparus totalement vains.
En tout cas, hormis les bains quotidiens, dont les vertus relaxantes sont particulièrement appréciables, l'essentiel des soins sont tournés vers la tonicité ou la réparation active, et aucun ne semble risquer d'"endormir" l'organisme.
Reste à savoir si des bienfaits tangibles seront observables et, si oui, quand.
La Via Romana le 13 août et le CCC (Courmayeur - Champex - Chamonix) le 25 m'en diront certainement davantage...

Passage chez La Tortue
La ménagerie du Zoo compte plusieurs nantais, d'origine ou d'adoption, dont mon collègue l'Ourson (en vacances loin de la région), et la Tortue, que j'ai dû croiser sur le Raid 28 cette année, mais que je n'ai jamais identifié.
Aussi, je lui passe un coup de fil, et il nous invite à prendre le café chez lui, en insistant pour rencontrer mon père, que sa réputation semble avoir précédé...
Nous faisons donc une halte en plein coeur de Nantes (grâce à Google Maps Mobile, j'ai même réussi à ne pas me perdre, sans la moindre indication de sa part !), et faisons la connaissance de La Tortue et de l'Écrevisse, et d'une partie de leur nombreuse progéniture. Des amis à ce couple extraordinaire sont là aussi, et tous nous accueillent comme si nous faisions partie de la famille.
Cette halte me tenait à coeur, d'une part parce que la Tortue a été un des premiers zanimos à m'accueillir sur la ML du Zoo, et d'autre part parce qu'une saleté fichée dans son cerveau lui a fait effectuer un bien long et périlleux voyage cet été. J'avais vu avec émotion, avant de partir pour Pornic, qu'il avait pu reprendre un peu de force, et recommencer à marcher, un, puis deux, puis quatre kilomètres, à un rythme de vénérable tortue, certes, mais cela représentait une telle victoire que j'en avais la larme à l'oeil à distance.

Le voir heureux, aux côtés de l'Écrevisse, par cette belle journée d'été, m'a donné une pêche extraordinaire. Quelle leçon de vie ! L'émotion était telle qu'elle a failli reléguer au second plan le deuxième grand moment de cette escapade dans Nantes intra muros : la découverte de la légendaire gourdasse bleue, dont les vertus dynamisantes font la force des zanimos sur toutes les courses auxquelles ils participent (Papy Turoom, organisateur du Raid 28 et animateur fidèle des 12 heures de Bures en sait quelque chose ;-) ).
C'est tout bête, mais cette rencontre m'a fait définitivement rentrer dans l'esprit du Zoo !

Voili voilou pour ces quelques jours passés à Pornic. J'espère que ces infos sur cette cure Thalasso / CAP auront répondu aux interrogations de certain(e)s d'entre vous (n'est-ce pas Caro ;-o) ? ).
Prochain rendez-vous : la Via Romana ce dimanche 13 août. Mon vol pour Calvi part ce vendredi...

L'Castor Junior


L'Ecrevisse, la Tortue et la gourdasse bleue.